Yémen réagit aux menaces contre le pays par PAM via lancement de 35 associations de coopératives agricoles la production de grain

190618102137-7124-0.jpg

SANAA, 18 Juin (SABA) – Le vice-ministre des Affaires sociales et du Travail, Yahia Qaroash, a déclaré qu ‘ »il existe des tendances pour répondre aux menaces du Programme alimentaire mondial (PAM) de mettre fin au programme au Yémen, en activant des centaines d’associations de coopératives agricole pour la production de grain.

« Dans les prochains jours, le ministère lancera 35 associations de coopératives agricoles en coopération avec l’Organisation générale pour le développement et la production de céréales dans diverses provinces », a déclaré Yahia Qaroash dans un communiqué publié lundi.

Il a noté que la corruption du Programme alimentaire mondial (PAM) s’était aggravée au Yémen, du fait de la distribution de nourriture pourrie et de l’allocation de salaires effroyables à ses employés s’élevant à 100 000 dollars, ce qui constitue une violation flagrante du concept d’humanité et de la traite des êtres humains en face de la souffrance du peuple yéménite.

Selon le vice-ministre des Affaires sociales pour le développement, la plantation de blé et de divers types de céréales est l’une de ces tendances, qui s’inscrit dans le cadre de la coordination avec Corporation générale de la Grain Production et la Commission chargée par la présidence de la République.

« C’est aussi une traduction des directives sérieuses du commandement de la Révolution, surmontées de Sayyed Abdul Malik al-Houthi, qui visent à garantir une autosuffisance alimentaire suffisante au peuple yéménite », a-t-il ajouté.

Il a affirmé que le ministère des Affaires sociales n’acceptera aucune organisation internationale ou locale qui exploitent les souffrances du peuple yéménite. L’aide humanitaire aux citoyens devrait être fournie avec dignité, sans recourir à aucune méthode d’humiliation visant les citoyens yéménites.

Il a appelé l’ensemble du peuple yéménite à renforcer sa fermeté nationale par le biais d’une agriculture garantissant la sécurité alimentaire pour le présent et l’avenir du Yémen, soulignant la nécessité de lancer des campagnes de mobilisation et de plaidoyer pour encourager et soutenir les agriculteurs de différentes régions.

Print Friendly, PDF & Email
vous pourriez aussi aimer