Le président par intérim NAMCHA rencontre le représentant par intérim du PAM

SANA’A, 12 Juin. (Saba) – Le président par intérim de l’Autorité nationale pour la gestion et la coordination des affaires humanitaires (NAMCHA), Abdulmohsen Al-Tawoos a rencontré mercredi le représentant résident par intérim du Programme alimentaire mondial (PAM), Ali Reza.

Lors de la réunion, ils ont discuté de l’avancement des activités humanitaires et des activités connexes ainsi que de la mise en place de mécanismes visant à renforcer l’action commune afin de contribuer à résoudre les problèmes de l’action humanitaire et à préserver la dignité des bénéficiaires.

La réunion a abordé les aspects liés aux denrées alimentaires perturbées et expirées appartenant du PAM, qui ont été saisis dans plusieurs gouvernorats au cours de la dernière période. Il a souligné la nécessité de prendre des mesures fermes pour réduire ce phénomène, qui affecte directement la vie des citoyens.

Il a souligné l’importance de corriger les listes de bénéficiaires afin d’assurer l’arrivée de l’aide humanitaire aux plus démunis, et les plus pauvres, car elle constituait la demande de tous et devait faciliter le travail visant à assurer la réalisation des enquêtes sur le terrain qui y parviennent.

Il a souligné la nécessité de communiquer et d’échanger des observations et des propositions et de s’accorder sur les mécanismes de la mise en œuvre de l’enquête sur le terrain, qui permettront de mener à bien les travaux, d’obtenir des résultats positifs dans l’intérêt des bénéficiaires et de leur fournir une assistance.

Al-Tawoos a également affirmé que la réalisation de l’enquête garantirait que l’aide parvienne à ses bénéficiaires conformément aux critères prioritaires pour alléger les souffrances de l’humanité au Yémen et garantir la préservation de la souveraineté de l’État et de ses lois et de la dignité du citoyen.

Il a réitéré que tout perdant ou manipulateur dans ce domaine serait tenu pour responsable du fait que le travail humanitaire est directement lié à la vie des Yéménites qui souffrent le plus depuis le début de l’agression.

I T

Print Friendly, PDF & Email
vous pourriez aussi aimer