Ryad reconnait et suspend le pompage du pétrole

190514225027-26371-0.jpg

SANA’A, 14 Mai. (SABA) – L’armée de l’air de l’armée et des comités populaires a mené, ce mardi, une opération militaire d’envergure contre des cibles pétrolières saoudiennes. Une source militaire a affirmé à (SABA) que 7 drones ont effectué des attaques sans précédent contre des installations vitales à Ryad.

Et d’ajouter: cette attaque est une réponse à la poursuite du siège contre les Yéménites et des agressions militaires de la coalition contre les civils.

« Si les agresseurs continuent leurs attaques et maintiennent le blocus, nous sommes prêts à mener d’autres frappes encore plus durs et plus intenses », a-t-on affirmé de même source.

Selon la source, cette attaque menée par un groupe de sept drones a visé de façon simultanée des sites au cœur de l’Arabie saoudite.

Il s’agirait des drones de type Qassef K-2, capable d’exploser à une altitude de 10 mètres au-dessus de la cible, en projetant des éclats sur un rayon de 80 mètres de longueur et de 30 mètres de largeur.

Pour sa part, le porte-parole d’Ansarullah, Mohammad Abdel Salam, a affirmé que ces opérations constituent une riposte aux massacres saoudiens commis à l’encontre du peuple yéménite et un moyen de contrer le blocus saoudo-US contre le Yémen.

« Notre peuple n’a pas d’autre choix que de se défendre de toutes ses forces », a ajouté sur Twitter M.Abdelsalam.

Ryad reconnait et suspend le pompage du pétrole

Quelques heures après cette attaque, le ministre saoudien de l’Energie, Khalid al-Falih, a affirmé que des drones kamikazes ont visé deux stations de pompage appartenant à la compagnie pétrolière Aramco à Ryad. Aramco a pour sa part annoncé la suspension des opérations de pompage sur un oléoduc majeur. Les travaux reprendront après la réparation des sites visés, a précisé le ministre saoudien de l’Energie.

L’attaque a eu lieu entre 06H00 et 06H30 locales (03H00 et 03H30 GMT), a-t-il indiqué.

La compagnie Aramco « a pris des mesures de précaution et a interrompu temporairement les opérations sur l’oléoduc » Est-Ouest qui relie la Province orientale, une région saoudienne riche en pétrole, et le port de Yanbu sur la mer Rouge, a-t-il encore dit.

Cet oléoduc d’une longueur de 1.200 kilomètres a une capacité d’au moins cinq millions de barils par jour.

Dans ce contexte, l’agence Reuters a noté que l’indice boursier saoudien a enregistré une perte de 2 % après cette attaque.

Les médias saoudiens ont, de leur côté, fait état d’une hausse de 1.5 % des prix du pétrole à l’issue de cette opération.

Une dernière attaque au drone a été menée, dimanche 12 mai, contre une base des militaires saoudiens à al-Rabwah à Assir dans le sud de l’Arabie saoudite, laissant nombre de morts et de blessés parmi ces derniers.

Un peu plus loin à Najran (sud de l’Arabie), les militaires saoudiens ont été la cible d’une autre opération des forces yéménites. Les drones de reconnaissance de l’armée et des comités populaires ont visé, mardi 14 mai, les positions de la coalition saoudienne dans la base d’al-Sudis.

Le lundi 13 mai, les forces de l’armée et des comités populaires ont procédé à une incursion dans les positions des mercenaires de la coalition américano-saoudienne dans le camp d’al-Sallan à al-Jawf. Un certain nombre de mercenaires ont été tués et blessés et des armes saisies.

I T

Print Friendly, PDF & Email
vous pourriez aussi aimer