YPC annonce une alerte pour recevoir les navires de dérivés du pétrole après leur libération

190419181538-70165-0.jpg

SANAA, 19 Avril (SABA) – La Yemen Petroleum Company (YPC) a annoncé vendredi l’état d’alerte de ses installations et de toutes ses succursales dans diverses provinces de la République pour recevoir des navires de dérivés du pétrole, qui a commencé l’accès au port de Hodeidah pour les décharger dans les plus brefs délais.

Dans un communiqué obtenu par l’agence de presse yéménite SABA, le premier navire pétrolier parmi les dix navires détenus depuis plus d’un mois est arrivé au port de Hodeidah, transportant environ trente mille tonnes de diesel.

Le communiqué souligne que la société, ses succursales et ses installations préparent des plans et des programmes pour fournir et décharger la plus grande quantité possible de dérivés du pétrole afin de répondre aux besoins du marché local et de contenir les manifestations de la crise que subissent tous les secteurs vitaux, tels que: hôpitaux et centres de santé, usines, projets, stations d’eau et autres.

La société a confirmé avoir reçu les quantités, malgré le fait qu’elles étaient très petites et que 90% de celles-ci étaient constituées de diesel, bien que le besoin le plus important concerne l’essence.

Il a affirmé que la quantité sera distribuée au cours des deux prochains jours aux prix officiels après vérification du respect du cahier des charges.

La société a souligné qu’elle poursuivait ses procédures pour contrôler le marché noir et confisquer les quantités saisies.

Selon le communiqué, la société poursuit toujours ses mesures d’escalade, notamment en organisant des camps de sit-in devant le bâtiment des Nations Unies dans la capitale Sanaa, jusqu’à la levée du blocus des pétroliers et à la fin de la détention arbitraire des navires dérivés du pétrole pour toujours.

Il a remercié tous les secteurs vitaux, syndicats, organisations de la société civile et médias locaux et internationaux, qui ont activement contribué à toutes les mesures adoptées par la Yemen Petroleum Company, notamment conférences de presse, défilés, manifestations et sit-in devant le bâtiment des Nations Unies, ce qui a permis d’exercer une grande pression sur les forces de la coalition et leurs outils pour libérer les navires arrêtés.

AA

Print Friendly, PDF & Email
vous pourriez aussi aimer