PM examine avec le président par intérim du Conseil de la Shura les relations intégratives relatives aux problèmes prioritaires

190211093754-68081-0.jpg

SANAA, 11 Fév. (SABA) – Le Premier ministre Abdulaziz bin Habtoor, Premier ministre, a discuté dimanche avec le président par intérim du Conseil de la Shura, Mohammed Al-Aidarous, de la nature des relations complémentaires sur les questions de priorité communes concernant les défis de la période actuelle.

La réunion a porté sur le plan du Conseil de la Shura pour l’année en cours et les sujets connexes liés aux activités du gouvernement, notamment ceux liés aux répercussions de l’agression et au siège continu américano-saoudien contre le peuple yéménite depuis près de quatre ans.

Al-Aidarous a expliqué les activités menées par le Conseil de la Shura, que ce soit dans le cadre de ses séances de travail de routine ou lors de ses visites sur le terrain, en particulier dans les camps de personnes déplacées.

Il a évoqué les recommandations formulées par le Conseil dans le cadre de son débat sur les aspects fiscaux et monétaires, ainsi que les résultats de la visite de plusieurs de ses membres dans la ville de Hodeidah.

Il a déclaré que le plan du Conseil pour l’année écoulée regorge de réalisations, malgré les difficultés rencontrées.

Le président par intérim du Conseil de la Shura a souligné que le Conseil, dans le cadre de la mise en œuvre de son règlement intérieur, avait restructuré ses comités spécialisés et élu leurs présidents.

Il a souligné que le Conseil préparait actuellement ses commentaires sur le développement de la vision nationale en vue de développer davantage la structure de l’état moderne du Yémen.

À son tour, le Premier ministre a souligné le rôle essentiel joué par le Conseil de la Shura en tant qu’institution constitutionnelle dans le soutien au gouvernement avec ses précieuses recommandations fondées sur l’expérience de ses membres qui participent au travail institutionnel.

Il a souligné que le gouvernement était très reconnaissant au Conseil et à ses recommandations importantes liées à l’activité institutionnelle du gouvernement. Il a souligné que le gouvernement n’hésiterait à jouer aucun rôle de soutien du Conseil et de son plan pour l’année en cours.

AA

Print Friendly, PDF & Email
vous pourriez aussi aimer