Oxfam: 2 millions de cas suspects de choléra au Yémen

SANAA, 10 Oct. (SABA) – L’urgence liée au choléra au Yémen s’aggrave, avec plus de deux millions de cas suspects enregistrés en moins de trois ans, soit une moyenne de 80 chaque heure, a rapporté Oxfam mercredi.

Selon le rapport, depuis le début de l’année, un cas sur quatre concerne un enfant de moins de cinq ans.

« L’épidémie découle de quatre ans et demi de conflit sanglant et de manque d’accès à de l’eau potable », a-t-il ajouté.

Oxfam a déclaré que la situation d’urgence avait touché 22 des 23 provinces du pays et s’était aggravée ces derniers mois dans certaines zones touchées par la guerre, telles que le port de Hodiedah, où le nombre d’infections avait augmenté de 60% par rapport aux mois précédents.

18 millions de Yéménites sont maintenant exposés à l’infection en raison du manque d’eau potable et d’assainissement, alors que deux personnes sur trois n’ont pas accès aux soins de santé de base et que 14 millions sont au bord de la famine.

De juin à août, l’intensification du conflit, y compris dans le sud du pays, a touché 54% des victimes civiles et 79% des résidences de civils.

Depuis le début de l’année, 700 civils ont été tués et 1 600 blessés, plus des 17 000 enregistrés officiellement entre 2015 et 2018.

Et le conflit reste ouvert également dans la zone portuaire de Hodeidah, le principal port du pays, avec de graves répercussions sur les flux d’aide.

En fait, 70% de la nourriture, des médicaments et des produits de première nécessité pour la survie du peuple yéménite transitent par le port.

 

SABA

Print Friendly, PDF & Email
vous pourriez aussi aimer