Le Premier ministre discute avec Grande des conséquences de la prévention de l’entrée des navires du pétrole


SANA’A, 09 Oct. (Saba) – Le Premier ministre Abdulaziz Saleh bin Habtoor a discuté aujourd’hui avec le Représentant résident des Nations Unies et coordinatrice humanitaire, Lise Grande, d’un certain nombre de sujets liés aux activités humanitaires à la lumière du durcissement du blocus d’agression imposé au Yémen par les saoudiens et les Émirats arabes unis.
La réunion a porté sur les effets désastreux de la prévention de l’arrivée des navires des dérivés du pétrole dans le port de Hodeïda sur divers aspects de la vie quotidienne des citoyens yéménites.

La réunion a porté sur le rôle international requis pour mettre fin à ces violations et aux massacres commis par la coalition d’agression contre le peuple yéménite, en particulier dans le district de Duraihemi, dans la province de Hodeïda, assiégée depuis plus d’un an.

La réunion a porté sur l’avancement des activités humanitaires et des interventions du système de travail international auprès des couches sociales les plus démunies et sur l’atténuation de leurs souffrances dans la capitale et des gouvernorats, ainsi que sur les efforts déployés pour renforcer le partenariat entre les ministères, les institutions gouvernementales et les partenaires humanitaires concernés.

Le Premier ministre a réitéré sa profonde gratitude pour le travail humanitaire accompli par ces organisations et agences à la lumière de la tragédie créée par l’agression et le siège, soulignant que leurs interventions ont eu un impact considérable sur l’atténuation des souffrances du peuple yéménite.

Pour sa part, Grande a déclaré que les Nations Unies poursuivent leurs efforts pour résoudre le dossier des navires des dérivés du pétrole et du gaz domestique et assurer leur accès au port de Hodeïda, soulignant que la situation actuelle de la population n’a pas besoin plus de crises.

Elle a souligné que des efforts étaient déployés pour présenter le plus rapidement possible du matériel de secours aux habitants de Duraihemi.

Print Friendly, PDF & Email
vous pourriez aussi aimer