Les Yéménites combattent les pays les plus forts et les plus riches du monde: al-Houthi

SANA’A, 22 Sept. (SABA) – Le président du Comité suprême révolutionnaire, Mohammed Ali al-Houthi, a déclaré que ce pays ravagé par la guerre combattait les pays « les plus forts et les plus riches » du monde dans sa lutte contre la guerre en Arabie.

Al-Houthi a souligné que le Yémen s’efforcerait de contrer l’agression à « tous les niveaux » et qu’il était temps de « repousser l’ennemi », a rapporté la chaîne de télévision arabe al-Masirah du Yémen.

Al-Houthi a également critiqué les pays participant à la guerre contre le Yémen, ajoutant que s’ils « cherchaient à obtenir la liberté de la nation yéménite, ils ne chercheraient pas à partitionner [le pays] et à tuer [le peuple] ».

L’Arabie saoudite et plusieurs de ses alliés régionaux ont lancé une guerre dévastatrice contre le Yémen en mars 2015, dans le but de ramener au pouvoir le gouvernement de l’ancien président Abd Rabbuh Mansur Hadi et d’écraser le mouvement populaire d’Ansarullah.

La résistance des forces armées yéménites, dirigées par le Ansarullah, a toutefois poussé la guerre en Arabie dans une impasse, les forces yéménites ayant de plus en plus recours à des armes sophistiquées de fabrication artisanale lors de frappes de représailles contre la coalition.

Au cours du week-end, des attaques de drones yéménites sur les principales installations pétrolières saoudiennes d’Abqaiq et de Khurais ont entraîné la fermeture d’environ 50% de la production de pétrole brut et de gaz du royaume, réduisant de 5,7 millions de barils la quantité de pétrole brut distribuée par le royaume.

Six soldats saoudiens, dont un haut responsable de la coalition et cinq de ses gardes du corps, ont été tués jeudi dans un attentat à la bombe dans la province de Hadramout, dans le sud-est du Yémen, a annoncé un loyaliste inconnu de Hadi.

« Un attentat à la bombe au bord d’une route a touché une patrouille militaire des forces de la coalition saoudienne dans la ville historique de Shibam, dans la province de Hadramout », a déclaré la source, identifiant le commandant de l’armée saoudienne à Abu Nawaf.

Environ 11 autres membres de la patrouille militaire ont été blessés à la suite de l’explosion, a indiqué le rapport.

Vendredi, la télévision yéménite al-Masirah a annoncé que cinq personnes avaient été tuées et 20 autres blessées lorsqu’un attentat à la bombe placé près de la route par la coalition saoudienne a frappé un bus à Hadramout.

Le bus transportait 35 passagers en provenance de Hudaydah lorsque l’explosif a explosé, a déclaré le réseau citant une déclaration publiée par le ministère des Transports du Yémen basé à Sanaa.

S’adressant à al-Masirah, al-Houthi a également salué ce qu’il a qualifié de « perspicacité politique » du peuple yéménite, ajoutant que les commandants militaires du pays étaient plus conscients de « ce qui est projeté contre la nation ».

Se référant aux anciens dirigeants du Yémen, al-Houthi a également critiqué ce qu’il a décrit comme leur dépendance à l’égard de puissances étrangères au lieu d’un soutien populaire.

Al-Houthi a ajouté que le pays cherchait maintenant de « vraies relations pour construire le pays ».

Print Friendly, PDF & Email
vous pourriez aussi aimer