Al-Houthi annonce sa position sur « l’Imamat » et révèle le secret de la chute du régime

 

SANAA, 20 Sep. (SABA) – Le membre du Conseil politique suprême, Mohammad Ali al-Houthi, a réitéré la position d’Ansaruallah sur le système républicain et l’imamat au Yémen.

 

« Nous sommes républicains et nous n’avons pas appelé l’imamat dans le système étatique », a déclaré al-Houthi dans une interview télévisée accordée à la chaîne de télévision Al-Masirah, jeudi.

 

Il a souligné que l’ancien régime souffrait du vieillissement et qu’il considérait les dirigeants plus âgés comme l’ensemble de l’État. « L’ancien régime a refusé l’arbitrage de la volonté du peuple, s’est appuyé sur une intervention extérieure pour le soutenir. »

 

Il a attribué la chute du régime de Hadi au renversement de la volonté du peuple et à l’hypothèque du Yémen à la tutelle étrangère.

 

«Si le gouvernement précédent était patriote, il ne ferait pas appel à des forces extérieures pour le soutenir et contribuer à la destruction du Yémen et de ses infrastructures», a affirmé al-Houthi.

 

Al-Houthi a révélé que l’Arabie saoudite avait convoqué le commandant de l’aviation yéménite sous le régime de l’ancien régime et lui avait remis 500 000 riyals saoudiens en échange de toute information sur les capacités aériennes du Yémen.

 

Il a noté que personne qui détient le pouvoir réactionnaire individuel ne peut venir protéger la république et la démocratie, se référant à Hadi et à son gouvernement.

 

Le membre du conseil politique a affirmé que le peuple yéménite avait une grande conscience politique ainsi que les chefs militaires. « L’armée yéménite était et est toujours en faveur de la révolution du 21 septembre ».

 

« Comme nous sommes confrontés à une agression féroce dans le domaine militaire, nous le ferons à tous les niveaux », a souligné Al-Houthi.

 

Au niveau international, al-Houthi a déclaré que la récente conférence de Poutine, Rouhani et Erdogan avait reflété un changement positif dans les convictions relatives à l’agression perpétrée au Yémen, affirmant que ce changement avait été opéré par «la fermeté du peuple yéménite. “

 

« Malgré le changement des mentalités, l’administration de Trump est toujours opposée à une solution politique au Yémen », a-t-il ajouté, appelant tous les pays à ouvrir des relations communes avec le Yémen et le gouvernement du salut naitional.

SABA

Print Friendly, PDF & Email
vous pourriez aussi aimer