Base aérienne du roi Khalid, l’aéroport d’Abah attaqués de nouveau par des drones de l’armée

 

SANAA, 25 Août (SABA) – Le porte-parole de l’armée, le brigadier général Yahia Sarie, a déclaré dimanche que les forces aériennes avaient lancé des attaques de drones sur l’aéroport international d’Abha et la base aérienne de Khalid à Khamis Mushit dans la province d’Asir.

Le porte-parole de l’armée, Yahia Sarie, a indiqué qu’un certain nombre de drones Qasef-2k avaient attaqué d’importantes cibles militaires à la base aérienne du roi Khalid et à l’aéroport international d’Abha.

Il a confirmé que l’attaque contre l’aéroport d’Abah visait la tour de contrôle et avait perturbé la navigation aérienne à l’aéroport.

Le brigadier général Yahia Sarie a déclaré que l’armée de l’air avait repris ses attaques de drones ce matin en bombardant la tour de contrôle de la base aérienne du roi Khalid à Khamis Mushit, dans la région d’Asir.

Il a ajouté que les drones Qaef-2k atteignaient leur cible avec précision, infligeant de lourdes pertes à la base aérienne.

Il a également confirmé que « ces frappes de représailles sont intervenues en réponse aux crimes d’agression, à la persistance du siège et à 17 frappes aériennes contre le peuple yéménite au cours des dernières heures ».

« Les opérations militaires se poursuivront tant que la coalition d’agression dirigée par les Saoudiens poursuivra son agression et son siège », a conclu Yahia Sarie.

Depuis le 26 mars 2015, la coalition dirigée par l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis, a lancé une action militaire contre le Yémen et la souveraineté du peuple yéménite, en violation flagrante des conventions internationales, et depuis cette date  l’armée, soutenue par les forces populaires, ainsi que le people yéménite, chacun à son site,  ont pris la responsabilité de défendre la patrie.

La trêve suédoise négociée par les Nations Unies est entrée en vigueur le 18 décembre 2018 et la coalition continue de la violer via des divers attaques lancés aux diverses zones, ciblant les citoyens et leurs propriétés ainsi que l’infrastructure et les installations de l’Etat.

Les citoyens du district de Durihimi souffrent d’une situation humanitaire catastrophique et de maladies de la peau dues au blocus imposé par la coalition au district depuis 10 mois.

Les forces de missiles et l’artillerie saoudiennes bombardent quotidiennement les districts frontaliers de Saada, faisant de lourdes pertes dans les maisons et les biens des citoyens dans ces zones peuplées.

SABA

Print Friendly, PDF & Email
vous pourriez aussi aimer