Atwan : le ciel yéménite n’est plus accessible aux ennemis


SANA’A, 23 Août (Saba) -Le rédacteur en chef du journal Raï al-Yaum, Abdelbari Atwan, consacre un article à la destruction d’un drone américain par l’armée yéménite.

« La destruction du drone américain par l’armée yéménite a suscité la terreur chez les Américains ainsi qu’au sein de la coalition saoudo-émiratie, car il envoie le message suivant : les chasseurs étrangers ne peuvent plus violer librement le ciel yéménite », vient d’écrire Abdelbari Atwan.

Atwan, éminent analyste du monde arabe, vient en effet d’écrire dans son journal Raï al-Youm : « Les États-Unis et leurs alliés n’ont pas fini d’être surpris. L’administration américaine vient de reconnaître que la DCA yéménite avait abattu à l’aide d’un missile sophistiqué un drone américain de type MQ9 qui survolait la province de Dhamar au sud-est de Sanaa. »

Le porte-parole officiel du ministère yéménite de la Défense a confirmé que le missile utilisé pour l’opération, la deuxième depuis le mois de juin, était de fabrication locale, un engin qui sera dévoilé au public lors d’une toute prochaine conférence de presse.

Cela fait plus de 10 ans que les drones américains patrouillaient librement dans le ciel du Yémen et qu’ils tuaient des civils yéménites au prétexte de lutter contre le groupe terroriste al-Qaïda. Or, les groupes terroristes opèrent en principe dans les régions du sud du Yémen et la question qui se pose est la suivante : pour quelle raison le drone qui vient d’être abattu se trouvait-il dans la province de Dhamlar, près de Sanaa ?

La présence de cet avion américain dans l’espace aérien du Yémen est une violation flagrante de la souveraineté de ce pays et il s’agissait très certainement d’une mission d’espionnage menée par les Américains, ce qui n’a évidemment rien à voir avec la lutte contre le groupe terroriste al-Qaïda. Cette mission visait probablement à collecter des informations sur l’armée et sur Ansarullah au profit de la coalition saoudo-émiratie, qui cherche à assurer le retour au pouvoir d’un président (Mansour Hadi) qui est tout sauf légitime pour le Yémen.

Les menaces américaines concernant le Yémen ou la région du golfe Persique ne font plus peur à personne. Elles renvoient au contraire l’image d’une Amérique effrayée et impuissante face aux évolutions au Moyen-Orient.

Yehya Sarii annonce d’autres mauvaises surprises qui attendent l’administration américaine et ses alliés. Il rappelle que lorsqu’Ansarullah annonce quelque chose, il la met en œuvre, fût-ce une menace. L’attaque du champ pétrolier d’al-Chiba, celles des oléoducs est-ouest de l’Arabie saoudite ainsi que la destruction du drone US d’hier mercredi témoignent du sérieux des forces d’Ansarullah dans la mise en œuvre de leurs projets.

Print Friendly, PDF & Email
vous pourriez aussi aimer