Les forces de la coalition continuent de violer l’accord de Suède en attaquant des provinces

 

PROVINCES, 20 Août (SABA) – La coalition d’agression américano-saoudienne et ses mercenaires ont continué lundi à lancer des raids et à bombarder plusieurs provinces, tuant et blessant un certain nombre de civils et causant des dommages matériels à des biens publics et privés.

À Hodeidah, deux enfants ont été blessés par un obus tiré par des mercenaires américano-saoudiens dans le district d’Al-Hawak.

Des mercenaires américano-saoudiens ont ciblé les propriétés de civils dans le district de Hais avec 38 obus d’artillerie.

Les mercenaires ont ciblé le district d’Ad-durayhimi avec 7 missiles guidés et 19 obus d’artillerie, endommageant les maisons de civils.

À Jawf, une femme a été tuée dans le district d’Al-Moton par des coups de feu tirés par des mercenaires américano-saoudiens.

À Saada, l’agression américano-saoudienne a lancé 13 raids sur le district de Ketaf et 2 sur le district de Majz.

 À Asir, l’agression américano-saoudienne a lancé 2 raids sur Al-Rabouah.

Depuis le 26 mars 2015, la coalition dirigée par l’Arabie saoudite, y compris les Émirats arabes unis, a lancé une action militaire contre le Yémen et la souveraineté du peuple yéménite, en violation flagrante des conventions internationales, et depuis cette date  l’armée, soutenue par les forces populaires, ainsi que le people yéménite, chacun à son site,  ont pris la responsabilité de défendre la patrie.

La trêve suédoise négociée par les Nations Unies est entrée en vigueur le 18 décembre 2018 et la coalition continue de la violer via des divers attaques lancés aux diverses zones, ciblant les citoyens et leurs propriétés ainsi que l’infrastructure et les installations de l’Etat.

Les citoyens du district de Durihimi souffrent d’une situation humanitaire catastrophique et de maladies de la peau dues au blocus imposé par la coalition au district depuis 10 mois.

Les forces de missiles et l’artillerie saoudiennes bombardent quotidiennement les districts frontaliers de Saada, faisant de lourdes pertes dans les maisons et les biens des citoyens dans ces zones peuplées.

SABA

Print Friendly, PDF & Email
vous pourriez aussi aimer