Agence de Presse Yéménite (SABA)
  Page principale   le président   Locales   L‘agression saoudienne contre le Yémen   Sur l‘agence   Tourisme   Sur le Yémen  
Recherche | Recherche avancé
 
  Locales
Ministre de la Santé souligne l'importance des efforts concertés dans la lutte contre les épidémies
[Lundi 20 Mai 2019]
Sharaf félicite son homologue timorais à l'occasion de la fête nationale
[Lundi 20 Mai 2019]
Arrivée d'un avion de l'OMS chargé des aides médicales à Sana'a
[Lundi 20 Mai 2019]
Le Président du Parlement félicite son homologue norvégien à l'occasion du Jour de la Constitution
[Vendredi 17 Mai 2019]
Discussion de la situation des personnes déplacées à Dhamar
[Mercredi 15 Mai 2019]
 
  L‘agression saoudienne contre le Yémen
Ministère de la Défense: L'armée ciblera 299 sites ennemis de la coalition, chaque crime par l'ennemi se retrouvera une réponse
[Lundi 20 Mai 2019]
Armée sécure plus de 70% de la ville de Qataba à Dhalea, tue dizaines des mercenaires, capture des commanders de la coalition US-saoudienne
[Lundi 20 Mai 2019]
Forces de sécurité à Hodeidah saisirent une cellule de surveillance appartenant à la coalition US-saoudienne
[Lundi 20 Mai 2019]
Ministre de l'Information souligne l'importance du rôle des médias dans la lutte contre l'agression US-saoudienne
[Lundi 20 Mai 2019]
Visites aux blessés à l'hôpital de la révolution à Ibb pour inspecter leurs conditions
[Lundi 20 Mai 2019]
 
  Economie
YPC transmettant les dossiers de stations pétroliers qui ne respectant pas les instructions au parquet
[Lundi 20 Mai 2019]
OYNM refuse d'autoriser d'entrer 163 000 sacs de farine de blé envoyés par le PAM
[Lundi 20 Mai 2019]
Exposition de tableaux et d'artisanat à Hodeida ouverte
[Dimanche 05 Mai 2019]
Le ministère de l'Education annonce des candidatures pour pourvoir les postes vacants au lycée Al-Samad à Ibb
[Dimanche 05 Mai 2019]
YPC: Arrivée du navire au port de Hodeidah transportant des milliers de tonnes de diesel et d'essence
[Dimanche 05 Mai 2019]
 
  Enquêtes et reportages
L’armée inflige de lourdes pertes aux rangs de la coalition au cours des dernières heures: rapport
[Dimanche 19 Mai 2019]
L'armée inflige de lourdes pertes à la coalition saoudienne au cours des dernières heures: un rapport
[Samedi 18 Mai 2019]
6 civils tués et 54 blessés, y compris des enfants dans des raids aériens menés par la coalition dans la capitale
[Vendredi 17 Mai 2019]
L'armée inflige de lourdes pertes aux forces de la coalition saoudienne sur divers fronts au cours des dernières heures: un rapport
[Mardi 14 Mai 2019]
Six civils tués dans violation de l'accord de Suède par la coalitionau cours des dernières heures
[Mardi 14 Mai 2019]
  Enquêtes et reportages
Plus de gouvernements européens imposent l'embargo sur la vente des armes à l'Arabie saoudite
[Samedi 24 Novembre 2018]

SANA'A, 24 Nov. (SABA)- De plus en plus de gouvernements européens ont imposé un embargo sur la vente des armes à l'Arabie saoudite en réponse à l'assassinat de civils au Yémen.

Le gouvernement britannique a jusqu'à présent décidé de se joindre aux efforts internationaux visant à endiguer la catastrophe humanitaire en cours, que le Royaume-Uni a vendu pour un montant de 4,7 milliards de livres sterling d'armes à feu depuis 2015.

Les gouvernements danois, allemand, néerlandais et finlandais ont maintenant rejoint d'autres pays pour mettre fin à la vente d'armes à l'autarcie, alors que l'ONU met en garde sur "la pire famine au monde depuis 100 ans".

Les Nations Unies ont déclaré que le bombardement provoquait une catastrophe humanitaire, en plus d'attaques répétées et bien documentées contre des cibles civiles, notamment des écoles, des autobus scolaires, des hôpitaux, des approvisionnements alimentaires, des infrastructures d'approvisionnement en eau et des mariages.

L'ONU affirme qu'un nombre disproportionné de catastrophes civiles sont causées par les forces saoudiennes et que 22 millions de personnes ont besoin d'une aide humanitaire, ainsi que 8 millions de personnes menacées de famine.

La brutalité de la guerre semble s'intensifier, 500 civils ayant été tués au cours des neuf premiers jours d'août, selon les chiffres publiés par le Comité international de secours.

Depuis le début du bombardement, le Royaume-Uni a octroyé des licences pour 2,7 milliards de livres d’exportations d’avions et 1,9 milliard de livres sterling de bombes et d’explosifs. Il existe également des controverses sur l'ampleur du rôle direct des conseillers militaires britanniques dans le conflit.

Les députés du Comité du développement international de la Chambre des communes, ainsi que du Comité des stratégies commerciales, énergétiques et industrielles, ont tous deux réclamé un embargo en 2016, mais ont été ignorés par le gouvernement.

Il y a un mois, le Parlement européen a voté en faveur de l'embargo, qui bénéficie également du soutien des gouvernements autrichien, belge, suisse et norvégien.

La Suède a déclaré qu'elle mettrait fin à la vente d'armes mais ne l'a pas encore fait. L'opposition brute de la Grande-Bretagne à un embargo le place dans le même camp que l'Espagne, ce qui a transformé un précédent engagement de mettre fin à la vente d'armes après des protestations de travailleurs sur des chantiers navals qui perdraient des contrats.

Les députés conservateurs arrêtés lors du vote du Parlement européen sur un embargo adopté à une large majorité.

La pression internationale exercée sur le régime saoudien a considérablement augmenté depuis que le journaliste Jamal Khashoggi a été torturé, assassiné et démembré dans l'un des consulats du pays.

Andrew Smith, de la Campagne contre le commerce des armes, a déclaré: "Ces ventes d’armes n’auraient jamais dû être autorisées. Cependant, si ces gouvernements tiennent leurs promesses, cela pourrait créer un précédent majeur et contribuer à la recherche de la paix au Yémen.

"Des pays tels que les États-Unis et le Royaume-Uni, qui ont octroyé au régime saoudien des armes pour une valeur de plusieurs milliards de livres, doivent également prendre des mesures, y compris les avions de combat et les bombes qui jouent un rôle central dans la destruction.

"Après presque quatre ans de guerre, la nécessité d'une solution politique ne pouvait être plus grande. La crise humanitaire est la plus grave au monde et le Yémen est au bord de la famine. Il est temps que tous les gouvernements réclament un cessez-le-feu et cessent de donner la priorité à la vente d'armes au détriment des droits et de la vie des Yéménites. "

La source originale est l’indépendante.

SABA
  plus d'information (Enquêtes et reportages)
Mis a jour le: Lundi 20 Mai 2019 15:36:07 +0300